Le guide de votre bien-être à domicile

Métier du massage

Le massage : sérénité pour le corps et l'esprit

massage

© Valua Vitaly - Fotolia.com

Le massage est connu pour ses effets bénéfiques, aussi bien pour le corps, que pour l'esprit. Déjà dans l'antiquité, les vertus thérapeutiques et antalgiques du massage étaient connues et appréciées des égyptiens, des grecs et des romains. Les techniques de massage ont été transmises au cours des siècles et sont aujourd'hui sources de bien-être et de détente.
  1. Apaiser le corps
  2. Bien-être de l'esprit
  3. Des massages pour tous ?

Apaiser le corps

Le massage permet au corps de se régénérer. Il peut le stimuler ou au contraire, l'aider à se relaxer. Il est souvent utilisé pour soulager les douleurs dorsales, les tensions musculaires et les rhumatismes articulaires. Le massage agit sur le corps en profondeur. Il favorise la circulation sanguine, aide à l'oxygénation de la peau et des organes vitaux et stimule le système lymphatique. Mais le massage agit également en surface car il permet d'étirer la peau, de la rendre plus souple et plus résistante.

Sur le plan physique, le massage aide à soulager le mal de dos, rendre les muscles plus élastiques, relâcher les tensions, accroître la mobilité articulaire, améliorer l'amplitude des mouvements, augmenter la capacité respiratoire, réduire la constipation et aider la digestion, favoriser la santé de la peau, faciliter la circulation sanguine et lymphatique et donc stimuler l'élimination des toxines.

Attention, chaque massage a sa propre technique qui induit des effets différents sur notre corps et notre organisme interne : stimulation, apaisement, détoxication, fluidification... A vous de choisir la technique qui correspondra le mieux à vos besoins !

Bien-être de l'esprit

Les bienfaits concrets du massage sur le corps sont admis et acceptés depuis l'antiquité. Mais les vertus psychiques et physiologiques ne sont pas toujours reconnues. Pourtant, la plupart des gens avouent se sentir plus détendus et plus en forme après un massage. Le bien-être de l'esprit étant lié au bien-être corporel, le massage agit indirectement sur de nombreux facteurs comme le stress, l'angoisse, la dépression, les maux de tête, l'insomnie... En favorisant la diffusion d'endorphines dans l'organisme, le massage agit naturellement contre la douleur physique et mentale.

De nombreux experts reconnaissent que les massages permettent aux patients de mieux gérer le stress au quotidien. Les individus sont moins anxieux, moins fatigués et plus concentrés.

Le massage permet donc d'apaiser et de calmer de manière globale le corps, de lutter contre les insomnies, d'augmenter la conscience de son corps et de ses émotions, d'éveiller au sens du toucher, d'aiguiser les perceptions, de favoriser la circulation de l'énergie, d'augmenter l'estime de soi et la valorisation personnelle, de contribuer à l'ouverture d'esprit et à la résistance au stress.

Des massages pour tous ?

Sur une personne saine, les massages ne présentent généralement aucun risques. Le type de massage relève d'un choix personnel, en fonction des effets recherchés : détente, soulagement de la douleur, prévention, bien-être spirituel...

En revanche, les massages sont contre-indiqués aux personnes atteintes de certaines pathologies. En effet, les massages influent sur la circulation sanguine et peuvent donc être risqués pour les personnes souffrant de troubles circulatoires comme la phlébite, la thrombose ou les varices. De même, le massage est déconseillé aux personnes atteintes de troubles cardiaques (artériosclérose, hypertension...). Enfin, il est recommandé aux personnes diabétiques de prendre avis auprès de leur médecin avant toute séance de massage.

Lorsque l'on va se faire masser, il existe certaines précautions à prendre. Tout d'abord, il est préférable de ne pas être massé immédiatement après le repas ou après avoir bu de l'alcool. Il est aussi déconseillé de se faire masser pendant les menstruations et sur le ventre pour les femmes portant un stérilet. De même, le massage est proscrit quand on a de la fièvre, à la suite d'une intervention chirurgicale majeure, lorsque l'on présente des plaies ou des cicatrices récentes, en cas d'infections cutanées contagieuses, sur des fibromes ou tumeurs. Les massages en profondeur sont également à éviter sur les femmes enceintes, après le 3e mois de grossesse, ainsi qu'au début autour des malléoles (à la cheville).